Tombeau nucléaire américain sur le territoire européen

centrale_nucle_aire_de_tchernobyl_-_photo3

En 2014, l’Ukraine, avec le soutien de ses partenaires occidentaux, a quitté la sphère d’influence russe pour se rapprocher de l’Union Européenne et des États-Unis. L’une des directions prioritaires de l’économie ukrainienne consiste à moderniser des sites nucléaires afin d’assurer son indépendance énergétique de la Russie.

Il n’y a pas si longtemps, un grand projet a été lancé visant à résoudre le problème de l’enfouissement des déchets nucléaires sur le territoire ukrainien. Il s’agit de la construction d’une installation de stockage dans la zone d’exclusion de Tchernobyl. Cela donnerait la possibilité de réduire des coûts liés au retraitement et au stockage des déchets radioactifs sur le territoire russe, à 200 millions de dollars par an. La compagnie nationale de production d’énergie nucléaire Energoatom entend recevoir un prêt de 400 millions de dollars octroyé par Bank of America Merrill Lynch pour construire cette installation de stockage. Selon une source proche du projet, l’une des conditions de l’octroi serrait le contrat de  construction signé avec l’entreprise américaine Holtec International ainsi que l’accord prévoyant le stockage du combustible usé des centrales américaines.

Les militants verts et écologistes ukrainiens, eux, sonnent l’alarme. L’enfouissement de déchets nucléaires en Ukraine présente plusieurs menaces non seulement pour l’Ukraine, mais aussi pour la communauté européenne. Ce projet de l’installation de stockage est unique. En effet, la compagnie Holtec n’a pas d’expérience de construction de ce type d’édifice. Il est probable que ce choix n’est justifié que par le fait qu’elle consent à travailler dans les conditions de radiation élevée de Tchernobyl. Il n’est pas à exclure que les officiels concernés utilisent des schémas illégaux pour détourner les fonds octroyés. La corruption endémique en Ukraine risque de faire une brèche de telle sorte que même une erreur puisse avoir des conséquences graves.

Les USA, comme d’habitude, essayent de résoudre leurs problèmes à la charge d’autres États. Si l’on prend en considération qu’un Américain sur trois vit dans la zone où des déchets nucléaires sont stockés, il est très raisonnable de s’inquiéter de la santé de la nation. Du point de vue étasunien, Washington a pris une bonne décision qui, néanmoins, représente un danger considérable pour les Européens.

Advertisements

2 comments

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s